Business et Vie quotidienne

Stockage flash : Explication des technologies SLC, MLC, eMLC, TLC et QLC.

176963

Stockage flash : Définition des technologies SLC, MLC, eMLC, TLC & QLC

Le stockage flash est une technologie de stockage de données qui utilise des puces mémoire pour stocker les informations. Cette technologie a révolutionné le monde du stockage en offrant une alternative plus rapide et plus fiable aux disques durs traditionnels. Les puces mémoire utilisées dans le stockage flash sont appelées NAND (Not AND) et elles peuvent être configurées selon différentes architectures pour répondre à différents besoins.

Dans cet article, nous allons définir les différentes technologies de stockage flash disponibles sur le marché : SLC, MLC, eMLC, TLC et QLC.

SLC (Single-Level Cell)

La technologie SLC est la plus ancienne et la plus simple des technologies de stockage flash. Elle utilise une seule cellule par bit d’information à stocker. Cela signifie que chaque cellule peut contenir soit un 0 soit un 1. La simplicité de cette architecture permet d’obtenir des temps d’accès très rapides ainsi qu’une grande fiabilité puisque chaque cellule ne subit pas autant d’usure que dans les autres architectures.

Malheureusement, cette simplicité se paie au prix fort car la densité de stockage est faible comparée aux autres technologies ce qui rend son coût prohibitif pour les grandes capacités nécessaires aujourd’hui.

MLC (Multi-Level Cell)

La technologie MLC utilise plusieurs niveaux par cellule pour augmenter sa densité de stockage tout en conservant une vitesse élevée grâce à l’utilisation du même nombre total de transistors que dans l’architecture SCL mais avec deux bits par cellules plutôt qu’un seul.

Cette augmentation de la densité de stockage permet d’obtenir des capacités plus importantes à un coût moindre. Cependant, cette architecture est moins fiable que l’architecture SLC car chaque cellule subit deux fois plus d’usure.

eMLC (Enterprise Multi-Level Cell)

La technologie eMLC est une évolution de la technologie MLC qui vise à améliorer sa fiabilité en utilisant des cellules plus robustes et en limitant le nombre de cycles d’écriture possibles pour chaque cellule. Cette limitation permet de réduire l’usure tout en conservant une densité de stockage élevée.

Cette technologie est particulièrement adaptée aux applications professionnelles où les données sont souvent écrites plusieurs fois par jour comme dans les centres de données ou les serveurs.

TLC (Triple-Level Cell)

La technologie TLC utilise trois niveaux par cellule pour augmenter encore davantage sa densité de stockage. Cette architecture permet d’avoir quatre bits par cellule ce qui offre des capacités très importantes à un coût relativement faible.

Malheureusement, cette augmentation du nombre de niveaux rend cette architecture beaucoup moins fiable que les précédentes puisque chaque cellule subit trois fois plus d’usure qu’en SCL et six fois plus qu’en eMLC.

QLC (Quad-Level Cell)

La dernière évolution en date du stockage flash est la technologie QLC qui utilise quatre niveaux par cellule pour offrir une densité encore supérieure à celle proposée par la TLC avec huit bits par cellules. Les capacités obtenues grâce à cette architecture sont impressionnantes mais malheureusement, elle souffre également d’une usure importante puisque chaque bit doit être écrit et effacé quatre fois plus souvent qu’en SCL.

Conclusion

Le stockage flash est une technologie de stockage de données qui a révolutionné le monde du stockage en offrant des temps d’accès très rapides et une grande fiabilité. Les différentes technologies disponibles sur le marché permettent de répondre à différents besoins en termes de densité, coût et fiabilité. Il est important de bien comprendre les avantages et les inconvénients de chaque architecture pour choisir celle qui convient le mieux à ses besoins.

damien cartoon

Damien R.

Damien est un passionné de journalisme et d'écriture depuis son plus jeune âge. Fort de son expérience en tant que reporter dans des journaux prestigieux, il a décidé de co-fonder Café Monceau pour partager ses connaissances et son amour pour l'actualité avec un public plus large. Toujours à l'affût des dernières nouvelles, Damien aime décortiquer les sujets complexes pour les rendre accessibles à tous.